Little big women - Film (2021)
Little big women - Film (2021)

Film de Joseph Chen-Chieh Hsu Drame 2 h 03 min 5 février 2021

Après le décès d'un père absent, une famille essaie de faire son deuil et de gérer les vestiges de la vie qu'il a menée loin d'elle.

  • Seed
  • :
  • 1053
  •  
  • Leech
  • :
  • 369

Little big women torrent


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Bande annonce:


18em film de 2021 et 3em film du jour, cette fois -ci, nous partons au cœur des contrées chinoises, plus particulièrement dans la province de Taïwan.

On suit l'histoire d'une famille composée d'une galerie de femmes fortes qui après le décès d'un père absent -arrivant durant l'anniversaire des 70 ans de la mère- essaie de faire son deuil et de gérer les conséquences de cet évènement sur cette famille minée de non dits.

Ce qui m'a tout de suite marqué, c'est la beauté de la mise en scène et de la photographie du métrage de Joseph Chen-Chieh Hsu. Le réalisateur, n'hésitant pas à multiplier les plans dans tous les environnements, nous fait voyager grâce à l'œil de sa caméra (temple, restaurant, villes, coins verdurées,...) et nous permet de nous imprégner plus facilement de l'ambiance et du contexte culturel du récit. Le travail sonore parachevant le tout.

Concernant l'histoire, sans être originale ou pleine de rebondissements, elle convient parfaitement et se suffit à elle-même. Le réalisateur instigue une narration lente et assez linéaire tout en prenant soin de parsemer le récit de moments contemplatifs dans un soucis de la laisser respirer pour mieux la laisser vivre, quitte à parfois se figer dans un faux rythme.

En effet, à l'instar de deux films vus aujourd'hui (Malcolm et Marie et Space Sweepers, voir mes critiques), cette œuvre chinoise aurait mérité à mon goût d'être un peu plus condensé afin d'être plus consistante sans toutefois perdre en qualité.

En parlant de qualité, le casting quasi exclusivement féminin est excellent et Shu-Fang Chen en matriarche désabusée mais digne est bouleversante de sincérité. La construction de ses personnages ayant une réelle profondeur et se complétant assez bien entre eux a, somme toute, été d'une grande aide pour les actrices.

En fin de compte, j'ai globalement apprécié le film et sans être un chef d'œuvre de ce genre (portraitisme d'une famille), celui-ci se révèle être une assez bonne proposition artistique, avec de bonnes actrices, qui nous permet de voyager par sa photographie mais qui souffre d'un manque de rythme et qui aurait mérité un traitement plus court.

A découvrir pour les curieux