DSK, Hollande, etc. - Documentaire (2012)
DSK, Hollande, etc. - Documentaire (2012)

Documentaire de Pierre Carles 1 h 16 min 19 avril 2012

Les rapports médias-politique passés au crible avant l'élection présidentielle de 2012, ou comment la presse présélectionne les candidats compatibles avec les intérêts du pouvoir économique. Après avoir fait le forcing pour la candidature de Dominique Strauss-Kahn en 2010, c'est sur François Hollande que se sont reportées les voix des « grands » médias, suite à l'affaire du Sofitel de New York. Tous les deux viennent de Sciences-Po et de l'école de commerce HEC.

En n'imaginant pas d'autre second tour qu'entre Hollande et Sarkozy et en présentant cet affrontement comme un duel gauche-droite, alors qu'il s'agit plus vraisemblablement d'une lutte entre centre droit et droite dure, les médias dominants cherchent-ils à éviter la présence d'un vrai candidat de gauche dans la phase finale de l'élection présidentielle ?

  • Seed
  • :
  • 1098
  •  
  • Leech
  • :
  • 384

DSK, Hollande, etc. torrent


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Bande annonce:


Sans voix off, mais avec des interviews "piégées" et des images d'archives, le nouveau film de Pierre Carles montre comme la presse et les médias font, défont, ou tentent d'influer tout en s'en défendant sur le paysage politique. DSK favori des journaux jusqu'à sa chûte cède alors immédiatement sa place à Hollande, efficacement soutenu par quelques quotidiens nationaux.

Comment les éditorialistes usent de leur influence pour tenter de discréditer toute candidature qui ne leur semble pas indispensable, comment ils savent se montrer irrévérencieux uniquement envers les petits candidats. Comment ils pensent n'avoir aucune réelle influence sur les résultats des scrutins.

Au chapitre des énormités, ce "Je ne pense absolument pas que la presse crée des phénomènes" de Maurice Szafran, PDG de Marianne. Le "je mérite mon salaire" de Jean-Michel Aphatie. Et l'attitude condescendante et désagréable de Nicolas Demorand, à chacune de ses apparitions.